Quatre défis de boulangerie et de biscuiterie pouvant avoir un impact sur la longévité de la bande en TPU

Quatre défis de boulangerie et de biscuiterie pouvant avoir un impact sur la longévité de la bande en TPU

Dans l’univers sucré et savoureux des en-cas, biscuits et pains, les bandes en TPU sont souvent les bêtes de somme, mais aussi les héros cachés, de l’industrie alimentaire.

Elles ont obtenu ce statut grâce aux propriétés polyvalentes du revêtement TPU, comme la résistance élevée à l’abrasion, qui conserve la surface de la bande lisse et facilite son nettoyage pendant plus longtemps. Elles sont de plus très flexibles, s’adaptent à une large gamme de températures, résistent à l’huile et à la graisse, permettent le dégagement facile de pâtes collantes et n’altèrent pas le goût des produits transportés. Voilà pourquoi les bandes en TPU sont si appréciées.

Ces excellentes qualités du TPU sont essentielles, car les bandes de process alimentaires sont exposées à des environnements très exigeants pouvant affecter leur durée de vie, mais aussi l’efficacité opérationnelle de l’usine de transformation. Nous avons choisi 4 défis pour illustrer tout cela plus en détail :

Défi n°1 : Utilisation à des températures élevées

Les bandes en TPU à l’entrée et à la sortie de fours sont exposées en permanence à des températures élevées dégagées par le four et les biscuits qui en sortent. La température de service des bandes utilisées dans la majorité des process de cuisson est constante et peut atteindre 110 ⁰C (230 ⁰F). Celles qui ne supportent pas d’être exposées continuellement à de telles températures devront être remplacées plus souvent, en particulier dans les applications sensibles à l’hygiène qui ne tolèrent aucune trace de fatigue ou de craquelure au niveau de la surface des bandes.

Un défaut au niveau de la jonction constitue un autre facteur à risque qui, dans certains cas, peut même entraîner l’arrêt de la ligne de production. Cela peut être évité en utilisant des matières supportant une exposition permanente aux hautes températures.

Défi n°2 : Procédés humides et environnements gras

Pour obtenir des biscuits goûteux, les processus de cuisson nécessitent une bonne maîtrise du taux d’humidité de la pâte. Le processus d’assèchement dépendra du degré de croustillant souhaité, mais également des ingrédients composant la pâte elle-même. L’humidité et les graisses contenues dans le produit brut peuvent être absorbées par le tissu de la bande, en particulier côté transport. Cela crée un risque de prolifération des microbes et de formation d’un biofilm, mettant la sécurité alimentaire à rude épreuve.

Par ailleurs, les matériaux en TPU ont naturellement tendance à se dégrader au contact de l’eau, ce qui, dans les procédés humides, peut accélérer le vieillissement de la bande. La pénétration de la graisse peut de son côté modifier le coefficient de friction, entraîner le rétrécissement, voire le délaminage, avec des conséquences sur le rendement global de la ligne.

Défi n°3 : Procédures de nettoyage agressives

Maintenir un niveau d’hygiène élevé constitue une priorité absolue dans toute production alimentaire. Les protocoles de nettoyage sont très stricts et s’appliquent de manière régulière à tout l’équipement utilisé pour la transformation alimentaire, bandes transporteuses de process comprises, afin de garantir la stabilité de la durée de conservation du produit final.

Les protocoles utilisant des détergents mélangés à de la vapeur ou à de d’eau peuvent écourter la durée de vie de la bande en raison du phénomène d’hydrolyse. La température élevée de la vapeur, quant à elle, accélérera davantage le vieillissement de la bande. L’utilisation de bandes dotées d’une bonne résistance à l’hydrolyse et aux températures élevées garantit des résultats de nettoyage plus stables et permet d’espacer les remplacements de bandes. Le type de TPU employé est également important, car certains résistent mieux que d’autres aux agents chimiques utilisés.

Défis n°4 : Résidus alimentaires

Les matières brutes utilisées en boulangerie sont généralement grasses et collantes, entraînant l’accumulation de résidus alimentaires à la surface de la bande. Ces résidus sont souvent éliminés lors de la production par des raclettes, ce qui peut endommager la surface de la bande et la rendre peu sûre pour les applications alimentaires. En utilisant une bande structurée, des résidus alimentaires peuvent subsister à sa surface, empêchant le décollement de la pâte et générant plus de chutes. Cela peut être évité en utilisant des bandes présentant des propriétés de décollement optimales.

Le TPU de haute qualité est à la hauteur de ces défis

Les bandes en TPU de haute qualité ont toutes les qualités requises pour relever ces défis de l’industrie de la boulangerie. Adaptées aux graisses alimentaires même très chaudes, elles sont appréciées pour leur surface uniforme, exempte de pores, offrant des propriétés de dégagement optimales, une excellente flexibilité longitudinale et une stabilité latérale unique dans une large gamme de températures.

Nouvelles bandes alimentaires Premium en TPU de très haute qualité

Pour aider nos clients à relever encore mieux les défis qui se présentent à eux, nous avons développé une nouvelle génération de bandes alimentaires en polyuréthane thermoplastique dites « Premium » dont la durée de vie a été augmentée. L’imprégnation de la face tambour de ces bandes résistantes à l’hydrolyse a été améliorée pour éviter le phénomène de capillarité. Pour éviter que les fibres longues ne se désolidarisent des revêtements, une nouvelle combinaison de tissus filés et tricotés anti-effilochage a été utilisée, ce qui permet le passage de ces bandes sur sabre et leur emploi pour des transferts très courts. Les bandes alimentaires « Premium » se déclinent en surfaces mates, brillantes et gaufrées, en blanc et en bleu.

Vous rencontrez des problèmes avec vos bandes transporteuses dans un processus de boulangerie ou de biscuiterie ? Ou vous souhaitez recevoir mes conseils sur l’optimisation de votre ligne de transformation ? Veuillez me contacter en, laissant un commentaire sous cet article ou en envoyant un e-mail à l’adresse : expert.blog@habasit.com.

3 avril 2018  |  Posté par

Bernd Roser

Bernd Roser est chef produit pour les bandes alimentaires en tissu et travaille chez Habasit depuis plus de 20 ans. Spécialiste de l'industrie alimentaire, il connaît particulièrement bien les process utilisés en boulangerie, biscuiterie, pâtisserie et confiserie. Pour Bernd, l'industrie alimentaire ne s'intéresse pas qu'au pain et à l'eau mais aussi aux plaisirs gustatifs qu'ils procurents. Innovante à tous points de vue, elle embellit notre quotidien. De langue maternelle allemande, il parle couramment l'anglais, le français et l'italien.

Nous contacter pour une assistance personnelle

Obtenir des conseils