La différence entre un entraînement par courroie plate et un entraînement par courroie trapézoïdale

La différence entre un entraînement par courroie plate et un entraînement par courroie trapézoïdale

Habasit développe des courroies de transmission de puissance depuis 1946. Grâce à notre expérience et à nos connaissances, nous savons quelles courroies utiliser dans telle ou telle application pour optimiser la transmission de puissance.

Dans cet article, je vais vous faire part des différences que j’ai observées entre un entraînement par courroie plate et un entraînement par courroie trapézoïdale.

Deux systèmes de transmission différents

Les courroies sont utilisées dans toutes les industries où elles servent à la transmission de puissance. Les entraînements par courroie plate et par courroie trapézoïdale sont des systèmes fondamentalement différents. Dans le cas de courroies trapézoïdales, on utilise des poulies à gorge(s) garantissant le guidage de la courroie. Pour augmenter la puissance transmise, on utilise plusieurs courroies placées cote à cote et guidées par une poulie à plusieurs gorges. La technologie des courroies plates repose sur la forte friction entre la courroie et la poulie bombée, et n’utilise qu’une seule courroie. Les courroies plates sont couramment utilisées dans les centrifugeuses, meuleuses, raboteuses à bois, ventilateurs, convoyeurs à rouleaux, etc. Les deux faces de la courroie plate peuvent transmettre de la puissance.

Construction

La couche de traction de la courroie plate est constituée d’un composé de polyamide stabilisé, d’un tissu polyester ou d’un tissu aramide. La surface de friction se compose de caoutchouc NBR sur une ou deux faces.

Rendement et économies d’énergie

Les courroies plates ne disposent que d’une petite section transversale, ce qui les rend très flexibles. Elles ne nécessitent pas l’utilisation d’une poulie à gorge(s). Avec un fonctionnement optimal et l’absence d’effet de « pincement », la perte d’énergie est négligeable. Le rendement est de ce fait plutôt élevé, supérieur à 98 %. Les courroies plates minces et légères permettent également des vitesses élevées.

Durée de vie

Une friction élevée relie la courroie plate à la poulie, ne générant qu’une faible perte d’énergie. La durée de vie d’une courroie plate se mesure en nombre de flexions et à la taille des poulies. Dans le meilleur des cas, la durée de vie est, en théorie, illimitée.

La courroie trapézoïdale fonctionne suivant le principe mécanique de « pincement ». Le va-et-vient dans la gorge entraîne une perte d’énergie et une forte usure. C’est cette usure qui limite la durée de vie de la courroie qui dépend également de l’environnement. S’il est poussiéreux, la durée de vie en souffrira également.

Bruit et contamination

La courroie plate est très silencieuse. Le seul bruit perceptible provient de la libération de l’air emprisonné entre la courroie et la poulie. De par son fonctionnement, la courroie plate reste presque parfaitement propre et ne subit qu’une usure limitée.

En revanche, la courroie trapézoïdale émet un sifflement caractéristique lorsqu’elle entre et sort de la gorge. Ce mouvement use la courroie et la gorge, limitant ainsi la durée de vie de la courroie. Une conséquence directe de cette usure se traduit par un encrassement causé par la poussière noire du caoutchouc.

Installation et entretien

La courroie plate est mise en tension lors de son installation, c’est-à-dire que l’on applique une tension initiale comprise entre 1 et 3 % selon la couche de traction et la configuration de la transmission. Cette tension ne peut être estimée, elle doit impérativement être calculée. Pour installer correctement une courroie plate, il faut appliquer la tension de pose calculée et veiller à ce qu’elle reste centrée sur les deux poulies. Ainsi, une courroie correctement installée ne nécessite ni ajustement ni entretien.

Les courroies trapézoïdales sont souvent installées au jugé et présentent une certaine marge d’erreur. Cela a toutefois des conséquences sur leur durée de vie. Comme les gorges des poulies s’usent, il est nécessaire d’ajuster de temps à autre la tension des courroies trapézoïdales.

Construction

Habasit fabrique des courroies plates sur mesure. Vous ne devrez donc pas vous cantonner aux longueurs ou largeurs standards. Grâce à nous, vous pourrez optimiser votre équipement du point de vue technique, économique et énergétique.

Pour tous ceux qui souhaitent faire des économies d’énergie et réduire leur facture d’électricité

Les courroies plates HabaDRIVE d’Habasit constituent la solution idéale pour optimiser votre consommation d’énergie. Vous pouvez réduire votre consommation énergétique d’environ 4 %, en remplaçant tout simplement les courroies trapézoïdales par des courroies plates (par exemple pour un ventilateur). Silencieuses et propres, celles-ci ne nécessite aucun entretien. Et c’est là un exemple parmi tant d’autres.

J’espère que cet article vous a aidé à comprendre les différences entre les deux types de courroie. Vous voulez en savoir plus sur les différences entre les courroies plates et les courroies trapézoïdales ? Dans ce cas, n’hésitez pas et contactez-nous au plus vite !

 

21 novembre 2017  |  Posté par

Sten-Göran Friberg est Gestionnaire de Grands Comptes pour le nord et l'est de la Suède. Il travaille chez Habasit depuis plus de 35 ans et jouit d'une vaste expérience dans les courroies de transmission et les sangles dans la plupart des industries et applications. Il parle couramment suédois et anglais.

Nous contacter pour une assistance personnelle

Obtenir des conseils